Biodiversité

Espaces Naturels Sensibles et Vie des Territoires: Les espaces naturels sensibles en Aveyron

   05 Oct

Réintroduction du Gypaète barbu dans les Grands-Causses

Le 13 juin 2012, 2 Gypaètes barbus ont été réintroduits dans les Grands-Causses, sur la commune de Gatuzière en Lozère, à l’initiative de la Ligue pour la Protection des Oiseaux. Ces deux premiers oiseaux font parti d’un programme multi-partenarial de réintroduction de l’espèce sur ce territoire.

 

Un mâle «  Basalte »,  et une femelle « Cardabelle », ont été déposés dans la cavité de lâcher aménagée par la LPO. Le 20 juillet, les deux oiseaux avaient pris leur envol et commençaient à explorer leur nouveau terrain de jeu…

 

Le Conseil général a participé au financement de ce projet qui s’étalera sur les 10 années à venir, et qui utilisera dès l’année 2013 un site de lâcher situé sur l’ENS des Gorges du Trévezel, commune de Nant.

Pour en savoir plus sur le projet, vous pouvez vous rendre sur le site dédié à l’opération : http://rapaces.lpo.fr/gypaete-grands-causses

Vous pouvez aussi suivre au jour le jour le déplacement de Basalte et de Cardabelle grâce à leur balise GPS : http://rapaces.lpo.fr/gypaete-grands-causses/le-suivi-des-oiseaux


   15 Mai

Deux Pies-grièches grises sur la tourbière des Rauzes !

Le 25 avril 2012 lors d’une visite sur le site de la Tourbière des Rauzes, deux individus de Pie-grièche grise ( Lanius excubitor), ont été observés à proximité du parking d’accueil.
 

Crédit photo : Frédéric DELMAS

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette espèce peu commune en Aveyron et localisée sur les massifs de l’Aubrac et du Lévezou, semble se raréfier au cours des dernières années. C’est un oiseau de taille relativement importante ( jusqu’à 34 cm d’envergure), sensiblement équivalente à celle du merle noir.

 

Son régime alimentaire est nettement carnivore et très diversifié : petits passereaux, gros insectes, jeunes campagnols et musaraignes, voire lézards et amphibiens lorsque l’occasion se présente.

Crédit photo : Frédéric DELMAS

 

 

 

 

 

 

 

La particularité de cette espèce comme quelques autres de la famille des Laniidés, est d’empaler ses proies sur les fils de fer barbelés ou épines de buissons. Ces garde-manger sont appelés lardoirs.


   23 Jan

Le Bois de Linars entre dans le club des ENS aveyronnais !

Sylvie LOPEZ, Maire d’Olemps, et Jean-Claude LUCHE, Président du Conseil général, ont officialisé l’entrée du Bois de Linars dans le réseau des Espaces Naturels Sensibles lundi 16 janvier dernier lors d’une visite du site.

Avec le Bois de Linars, l’agglomération ruthénoise accueille son premier espace naturel sensible. Résultat d’une large concertation entre les différents utilisateurs de l’espace, le site olempien entre aujourd’hui dans le réseau des ENS ouverts au public, qui compte 10 sites remarquables et protégés.

Après quelques mots des élèves de l’école publique Pierre LOUBIERE, Mme LOPEZ a retracé l’historique du site, présenté sa biodiversité remarquable, mais aussi les résultats de la démarche de concertation mise en œuvre par la commune avec l’ensemble des acteurs locaux (chasseurs, randonneurs, pêcheurs…).

Le Président Jean-Claude LUCHE a quant à lui souligné le travail de qualité qui a été mené, et qui a conduit le Conseil général a soutenir financièrement ce projet à hauteur de 49 000 €.

Pour profiter de ce site rendez-vous devant l’école primaire Pierre Loubière pour emprunter les circuits de randonnée qui ont été aménagés.

Pour découvrir la biodiversité du Bois de Linars, visionner la plaquette « Un chemin, une école » réalisée par les élèves de l’école Pierre Loubière.